Gilbert Pillet



Gilbert Pillet naît à Crechy le 23/01/1838 d'André et de Anne Mouthe, vignerons aux Bessons. Il est leur troisième enfant, après Gilbert né le 20/07/1833 et André le 18/03/1836. La famille demeure auprès des parents d'Anne, Gilbert Moutet et Marie Lachaux, vignerons propriétaires aux Bessons de Crechy..

En 1851 ils se sont séparés, les parents sont restés aux Bessons, André et Anne avec leurs 2 fils appelés tous les deux Gilbert, âgés de 17 et 13 ans sont locataires métayers à Crechy, la Toule.

Succession de la mère

Anne Mouthe décède à Crechy âgée de 40 ans le 20/01/1853. Les 2 enfants sont encore mineurs. Le conseil de famille désigne Gilbert Moutet, le frère d'Anne, subrogé tuteur de ses 2 neveux. André Pillet fait établir devant maître Marconnot l'inventaire des biens de la succession de son épouse le 21/11/1853.L'actif de la communauté s'élève à 1081 francs. Depuis le décès André Pillet a payé 202 francs avec les "deniers" trouvés dans la maison, pour régler diverses dépenses et il est dû à la communauté et succession 400 francs. André Pillet possède une terre appelée Champ Grenier (à Crechy) qu'il a acheté Le 01/12/1839 devant Maître Chacot.

Gilbert Pilet, le fils aîné, de la classe 1853 accomplit son service militaire ; au début de l'année 1855 il est envoyé en convalescence chez son père à Crechy la Toule, mais il décède le 24/05/1855, âgé de 21 ans.

En 1856 André Pillet, qui ne s'est pas remarié, demeure avec ses beaux-parents aux Bessons. Gilbert le seul fils survivant est placé comme domestique en attendant le service militaire.

succession du grand-père

Gilbert Moutet, le grand-père, âgé de 71 ans, décède dans sa maison aux Bessons de Crechy, le 25/02/1858. Ce sont ses 2 gendres, André Pilet et Antoine Besson, tous les deux propriétaires et cultivateurs aux Bessons qui déclarent le décès. Sa veuve Marie Lachaud a droit à l'usufruit d'une partie de se biens.

Son service millitaire

Gilbert a été convoqué pour le conseil de révision le 08/05/1859 (un dimanche!) à 1 heure du soir à Varennes et a été déclaré « propre au service » . Il est exempté le 07/06/1879, ce qui lui permet de se marier en 1860 à 22 ans. Il est domestique à Saint-Gerand du Puy.

Son mariage

Il épouse le 10/07/1860 à Billy Marie Sarrazin, âgée de 27 ans,  soit 5 ans de plus que lui. Elle est déclarée vivant avec ses parents à Dayalot,

Un contrat de mariage a été établi le jour même chez Maître Busson à Saint-Germain des Fossés. Les futurs adoptent le régime de la communauté réduite aux acquêts. Ils se font donation de l'usufruit de tous les biens meubles et immeubles que le premier mourant laissera, à charge de faire un inventaire. En cas d'enfants la donation sera réduite de moitié.

Le futur se constitue comme provenant de la succession de sa mère sa part dans les meubles et effets mobiliers détaillés à l'inventaire dressé en 1854. La future se constitue comme provenant de ses épargnes et économies des rideaux et tour de lit en cretonne rouge estimé à la somme de 50 francs. Les parents de la future lui donnent en avance d'hoirie sur leur future succession un trousseau composé d'un lit de plume, traversin, oreillers, une couverture en laine, 8 draps de lit, 6 serviettes, 6 nappes, une armoire en menuiserie, le tout estimé à 90 francs. Dans le contrat de mariage il n'a pas été question d'association familiale...

Le jeune couple demeure alors avec André, père de Gilbert au Bessons de Crechy.

Un fils, André, naît le 01/04/1861 à Crechy-Bessons, 9 mois après le mariage.

rétablissement de l'égalité entre les soeurs Sarrazin

Quand Gilberte sœur de Marie se marie le 05/04/1864 avec Antoine Favier à Billy, Gilbert Pillet intervient au moment de la signature du contrat de mariage établi chez Maître Grand à Billy le 04/04/1864. Il attache beaucoup d'importance à l'égalité entre les soeurs....Il déclare que

par erreur la constitution faite par les père et mère Sarrazin à la dite Marie Sarrazin par son contrat le 10/07/1860 a été estimé 90 francs au lieu de l'être de 140 francs comme celle de Gilberte Sarrazin future épouse. En conséquence comme les effets mobiliers sont de même nature l'estimation doit être la même.

Gilbert et Marie vivent à Crechy, aux Bessons, ils vont rester plus de 30 ans. Ils ne sont qu'à 2,50 km de Billy....Gilbert est d'abord carrier, puis en 1865 il est « cultivateur ». Ils ont deux enfants : André en 1861 et Marie le 23/03/1866.

construction d'une maison

Gilbert décide d'utilliser un ancien cuvelage dont il a hérité, situé aux Bessons à Crechy. Il charge le 16/07/1865 devant Maître Morand Antoine Lafleur, maçon, de construire sur l'ancien cuvage une petite maison de 8 m sur 2,80 m avec une cheminée. Le prix de 530 francs doit être versé en 2 fois, 265 francs le 30/09/1865 et 265 francs le 11/11/1865. La construction doit être livrée clé en main le 11/11/1865, la cave creusée pour le 01/01/1866.

partage anticipé par le père de Marie

La mère de Marie meurt le 17/10/1867 à Billy. Martial Sarrazin, le père, se retrouve seul et dans une situation désespérée. Devenu aveugle il n'est plus en état de subvenir à ses besoins. Il décide donc de régler sa situation devant le notaire à Billy, Maître Grand. Il fait estimer les biens meubles qui lui restent puis demande une vente aux enchères des objets.

Contrairement aux autres membres de la famille Gilbert Pillet n'assiste pas à la vente aux enchères, peut-être parce qu'il n'habite pas à Billy.

Martial fait en outre donation à ses enfants des deux lopins de terre qu'il possède, en échange d'une pension viagère. Les 4 enfants de Martial, suite à la donation, ne restent pas en indivision. Ils s'entendent pour faire un partage, comme d'habitude devant maître Grand.

Le 01/03/1868 Gilbert, Catherine et Marie vendent à leur sœur Gilberte leurs parts sur la terre et vigne des Clouettes. Le prix de vente est fixé à 1250 francs, soit 337,50 francs chaque part. Les époux Favier paient comptant à Gilbert Pillet époux de Marie sa part. Quant aux 675 francs pour les époux Deverne et Sarrazin, ils promettent de les payer en l'étude du notaire dans les 5 ans avec intérêts à 5% par an.

vente de la vigne en indivis

Le 08/03/1868 Gilbert, Catherine, Marie et Gilberte vendent à Jean Crepy la parcelle de vigne en 2 pièces située au Puits du rat à Seuillet pour la somme de 880 francs, soit 220 francs chacun, le tout avec intérêts de 5% par an à partir du 11 novembre précédent.

Le 28/02/1869 les 3 gendres de Martial versent à leur beau-frère Gilbert Sarrazin la somme totale de 140 francs comme égalité de la constitution totale faite à ses sœurs aux termes de leurs contrats de mariage.

En 1872 Gilbert et Marie sont cultivateurs, toujours aux Bessons. Leurs deux premiers enfants sont inscrits à Crechy André 11 ans, Marie 6 ans , les 2 suivants à Sanssat Marie 4 ans, Charles 2 ans. En fait les Bessons sont situés juste à la limite entre Crechy et Sanssat..

Ils ont pris le 21/01/1872 de Barthelemy Tantot demeurant à Crechy un bail à ferme pour 6 années devant Maître Grand. Il s'agit d'une locaterie aux Bessons composée de bâtiments d'habitation et d'exploitation et environ 4 hectares de terres en vignes en dépendant, et que le preneur déclare bien connaître. Le bail est fait moyennant un fermage de 600 francs payable en 2 termes de 300 francs, chaque année le 24 juin et le 25 décembre.

Comme Gilbert possède des terres, le bailleur précise qu'il n'aura pas le droit d'y conduire du fumier provenant de la propriété affermée.

Le couple a en 1876 5 enfants, avec la naissance de Marie le 07/09/1872. De plus ils ont accueilli, aux Bessons (Crechy/Sanssat) Marie Lacuad, veuve Moutet, grand'mère de Gilbert, originaire de Crechy et âgée de 86 ans.

achat  de 3 terres en nu-propriété

Le 20/02/1876 Gilbert achète devant Maître Grand 3 terres : une terre aux Ravieres (????) à Crechy de 3,65 ares, une terre à Corne-boeuf à Sanssat de 4,28 ares, une terre appelée la Tourte à Sanssat de 7,4 ares, moyennant la somme de 400 francs que l'acquéreur a payé comptant.

Le vendeur est Charles Bourdeaux avec sa femme Gilberte Besson, il a reçu ces immeubles en héritage. Ils ne vendent que la nu-propriété car les terres suite à une donation partage ont été accordés en usufruit à Marie Lachaux, la grand-mère de Gilbert. Au moment du décès de Marie Lachaux Gilbert aura la jouissance des biens.

succession de son père

Gilbert déclare le décès de son père André avec un voisin, tous de Crechy les Bessons, le 06/08/1878. Gilbert fait partie des « propriétaires »...Il est domicilié aux Bessons, mais à Sanssat... Comme seul héritier Gilbert recueille la succession de son père, sa mère et son frère aîné étant déjà décédés. Il reçoit en particulier plusieurs terres.

Le bail de ferme consenti par Barthélemy Tantot à Gilbert Pillet le 21/01/1872 aux Bessons ayant expiré le 11/11/1878 les parties sont convenus de le proroger, devant notaire, le 04/02/1879, avec quelques modifications, et en particulier

le preneur aura faculté de conduire dans ses propriétés personnelles le tiers au plus des fumiers de l'endroit par dérogation à l'article du premier bail

et le fermage est augmenté à 650 francs par an 

Marie et Gilbert vivent aux Bessons avec trois de leurs enfants : André 20 ans, Charles 11 ans et Marie 9 ans..Les deux  Marie, de 13 et 15 ans, sont domestiques aux Peux à Crechy, à proximité de leurs parents.

union de la nu-propriété et de l'usufruit

La grand'mère de Gilbert, Marie Lachaux décède le 26/08/1881, aux Bessons, chez son petit-fils, à l'âge de 91 ans...Gilbert peut donc jouir des 3 terres achetées en nu-propriété en 1876...

achat d'une terre

Le 06/11/1881 Gilbert achète devant Maître Grand à la famille Faure « pour lui et les siens » une terre de 27 ares à Champ Grenier de Crechy, pour la somme de 975 francs payée comptant. Gilbert entrera en jouissance de la parcelle le 11/11/1882; S'il y a lieu il partagera la récolte avec le fermier sortant.

vente d'une terre

Gilbert et Marie vendent le 26/03/1882 devant Maître Grand une petite parcelle de terre de 5,60 ares située à Crechy à Hippolyte Frobert propriétaire cultivateur demeurant à Crechy. La terre appartient en propre à Gilbert Pillet, provenant avec d'autres biens de la succession de son père. La vente est effectuée pour la somme de 200 francs, payée comptant. Seul l'acquéreur signe.

 vente d'une terre

Le 08/10/1882 devant le même notaire Gilbert et Marie vendent à Jean Besson charpentier aux Bessons une terre à Cor de bœuf, à Sanssat, de 4,28 ares, leur appartenant comme ayant été acquise selon l'acte passé devant le même notaire le 20/02/1876. La vente est consentie pour la somme de 200 francs que l'acquéreur a payé comptant aux vendeurs.

bail à ferme pour une maison

Le 14/09/1884 Gilbert donne un bail à ferme pour 2 années à Jacques Peronnet, maréchal ferrant, pour une maison d'habitation sise aux Bessons de Crechy avec jardin, lui appartenant personnellement, et 5 petites parcelles de terre à Sanssat, moyennant un fermage annuel de 155 francs.

Il s'agit de la maison qu'il a fait construire à partir de l'ancien cuvelage.

achat d'une terre

Gilbert et Marie le 04/01/1885 cette fois ci sont acquéreurs, toujours devant maître Grand, d'une terre appelée la Croix, à Sanssat, de 7,43 ares et d'une autre appelée Champ Grenier à Billy de 25, 87 ares. Les vendeurs sont Jean François Ernest Lachaux menuisier à Billy et sa femme Anne Cellier. L'acquéreur est entré en jouissance le 11/11/1884. La vente est faite moyennant 2087 francs que l'acquéreur s'engage à payer le 18/12/1887 avec intérêts de 5 %. Les vendeurs ont signé l'acte.

Le 05/02/1885 le bail signé avec Barthélemy Tantot le 21/01/1872 est prorogé une fois de plus jusqu'au 11/11/1885, par son fils Paul Tantot, pour un fermage annuel de 600 francs, les impôts en sus.

Le mariage des enfants

Les enfants de Gilbert et Marie atteignent progressivement l'âge du mariage.

  • Marie

âgée de 18 ans épouse  le 08 /01/1887 à Crechy Claude Lecuyer 26 ans  maçon comme son père et habitant Langy. Le contrat du 12/12/1886 devant maître Grand précise: le futur apporte comme lui appartenant personnellement de ses gains et épargnes, un bois de lit en noyer, un autre bois de lit, lit de plumes et traversin, deux couvertures en coton, deux oreillers, le tout estimé aimablement 300 francs. Le père et la mère de la future lui donnent et constituent en dot un trousseau estimé aimablement 450 francs.

Après la célébration du mariage les futurs habiteront à Langy avec les parents Lecuyer. 

  • Marie, l'aînée

Marie Pillet, l'aînée, née en 1866, se marie le 11/11/1891 à Crechy avec Georges Giraud. Il est jardinier à la Toule de Créchy, comme ses parents. La famille Giraud travaille au service de la famille de Barral/ De Conny à la Toulle de Crechy depuis 1841 : le grand-père de Georges était déjà jardinier au château....

Les époux ont déclarés ne pas avoir fait de contrat de mariage. Marie devient basse-courière et Georges jardinier.

  • André

 épouse à Crechy le 29/04/1893 Marie Chevalier. Agé de 32 ans il est poseur au chemin de fer, elle a 18 ans. Le contrat de mariage a été passé devant Maître Conchon le 23/04/1893. Après le mariage André continue comme poseur au PLM et Marie à partir de 1906 est garde-barrière.

  • Charles

se marie également à Crechy, le 01/08/1896 avec Marie Peronnet. Il a 26 ans et est cultivateur aux Bessons avec ses parents. Marie n'a que 18 ans. Le contrat de mariage a été passé devant Maître Pierre Bergere à Billy le 26/07/1896. Les parents du futur lui constituent en dot chacun pour moitié une somme en espèce de 450 francs, soit la même valeur que la dot de la soeur cadette. Le père de la future lui donne en dot en avancement d'hoirie une somme en espèce de 450 francs et pareille somme de 450 francs en la valeur d'une armoire et d'un trousseau composé d'un lit complet, de linge, d' une paire de rideaux de lit, et 18 draps.

Marie Sarrazin âgée de 65 ans, décède le 31/03/1899 à son domicile, à Crechy, aux Bessons, elle est propriétaire. C'est Charles son fils, devenu lui aussi poseur, domicilié aux Bessons, qui déclare le décès. Gilbert Pillet reste donc seul aux Bessons, car en 1900 Charles demeure à Saint Germain des Fossés.

  • Marie

 née le 06/09/1872 se marie à 27 ans le 16/06/1900 à Billy, après le décès de sa mère. Elle épouse Antoine Saulnier, 24 ans, charpentier qui lui aussi est employé au PLM à partir de 1901. Ils ne font pas de contrat de mariage. 

Son décès

Gilbert Pillet décède le ??? à ???

(pas trouvé à Créchy, Sanssat, Magnet, Saint Germain des Fossés, Billy jusqu'en 1902)